124933957_4869057299800944_7603837093624232316_n

REDD+ AND INTEGRITY: TRANSPARENCY INTERNATIONAL-CAMEROON ÉDUQUE LES POPULATIONS SUR LE PROCESSUS REDD+

 

A la suite de la collecte des données réalisée au mois d’août dans les communes de l’intercommunalité qui assurent la gestion de la réserve Bapou- Bana dans la région de l’Ouest et des communes de Pitoa et Lagdo dans la région de l’Adamaoua, TI-C a fait un constat selon lequel, les communautés n’avaient pas une connaissance approfondie du processus REDD+. D’où l’atelier de sensibilisation organisée dans les localités suscitées le 12 novembre 2020.

L’objectif était de sensibiliser les populations et de leur expliquer leur rôle indéniable dans la conservation des forêts et la sauvegarde de l’environnement afin de contribuer au développement de leur commune respective. Les échanges fructueux entre les communautés locales et les peuples autochtones présents ont permis à ces derniers de mieux cerner l’importance de faire le suivi des projets pilotes REDD+ réalisés dans leurs localités respectives. Au terme de cet atelier, TI-C a distribué des affiches à coller dans chaque recoin des rues

 

                       

116863865_4383028235070522_4393690425952055989_n

REDD+ : COLLECTE DE DONNÉES DANS LES RÉGIONS DE L’ADAMAOUA ET DE L’OUEST

 

A la suite de l’atelier de réflexion sur la conception d’outils d’évaluation de la gouvernance dans les projets pilotes REDD+, Transparency International-Cameroon s’est déployé sur le terrain dans le but de recueillir les opinions des parties prenantes sur la gouvernance des projets pilotes REDD+ réalisés à l’ouest (Bana-Bangangté- Bangou) et dans l’Adamaoua (Pitoa, Lagdo).

Les résultats attendus

  • Les zones d’implémentation des projets REDD+ sont balisées
  • Les parties prenantes des projets pilotes REDD+ de chaque zone sont impliquées
  • Les parties prenantes ont donné leurs opinions sur la gouvernance des projets pilotes REDD+
  • Les failles du système de gouvernance spécifiques à chaque zone sont décelées

La stratégie de collecte adoptée était le questionnaire administré aux différentes parties prenantes desdits projets. Des représentants des collectivités territoriales décentralisées, aux  communautés locales en passant par les peuples autochtones et bien plus encore, chaque catégorie a fourni des informations sur les acquis et les limites des projets pilotes REDD+ réalisées en 2018 par le PNDP dans les localités suscitées. Les résultats obtenus serviront à déceler les failles de gouvernance et à proposer des actions en vue d’un accompagnement des organes en charge des projets REDD+ dans l’amélioration des systèmes de gouvernance.